Choisissez votre taux de service pour optimiser vos stocks

Choisissez votre taux de service pour optimiser vos stocks


Accueil » Ressources » Ici

Depuis février 2015, Lokad recommande de ne plus utiliser les taux de service. En effet, ces derniers sont difficiles à optimiser et ne reflètent pas vraiment les priorités des entreprises. Ainsi, Lokad a lancé une technologie de prévision encore plus performante, les prévisions probabilistes, dans laquelle les taux de service ne font plus partie des données d'entrée. Cette technologie fournit de meilleurs résultats et est fortement conseillée.


Lorsque les prévisions quantiles sont utilisées, le point de commande est déterminé en fonction de la demande attendue, du délai de réapprovisionnement et du taux de service. La quantité à commander est calculée à partir du point de commande moins le stock disponible et moins le stock en commande. Le taux de service représente la probabilité souhaitée de ne pas être en rupture de stock. Cet article offre une brève introduction sur le sujet et explique comment définir des taux de service appropriés.

L'hypothèse implicite dans cette affirmation est la suivante : le fait d'être capable de satisfaire la demande en permanence uniquement à partir du stock disponible coûte très cher. Décider du bon taux de service pour un produit revient essentiellement à équilibrer le coût du stock par rapport au coût de la rupture de stock. Par conséquent, le taux de service est une variable importante pour le calcul d'un stock de sécurité approprié ; plus le taux de service désiré est élevé, plus le stock de sécurité est conséquent.

Malheureusement, les fonctions de coût décrivant le problème varient énormément selon les secteurs d'activité. Alors que l’évaluation du coût des stocks peut souvent être réalisée assez facilement, le coût d’une rupture est bien plus compliquée à déterminer. Un client qui ne trouve pas un produit en magasin peut soit choisir un produit de substitution dans le magasin, soit remettre son achat à plus tard, soit aller l'acheter chez un concurrent. Dans le secteur de la distribution alimentaire par exemple, il existe un phénomène connu sur certains produits incontournables ; les indisponibilités en linéaire sur ces produits poussent les clients à aller acheter chez la concurrence.

Comme cet exemple le montre, les fonctions de coût associées ne sont pas uniquement spécifiques au secteur d'activité ; elles sont également spécifiques aux produits. Lorsqu'on considère le fait que la plupart des fabricants et distributeurs gèrent des centaines, voire des centaines de milliers de produits, il devient évident qu’une approche « purement scientifique » n’est ni conseillée ni même réalisable.

La bonne nouvelle est, qu’en pratique, il s'avère la plupart du temps plus que suffisant de travailler avec un cadre de travail simple qui peut être adapté au fil du temps.

Comment démarrer

Les niveaux de service sont considérés par de nombreux distributeurs comme faisant partie du coeur de leur Propriété Intellectuelle, et sont gardés secrets. Néanmoins, certaines estimations peuvent offrir un bon point de départ : Le taux de service typique dans la distribution est de 90%, avec des articles de haute priorité , atteignant 95%. Par expérience, nous avons vu un grand nombre de clients obtenir des résultats très corrects en choisissant une approche très pragmatique lors de la définition du taux de service, en se fixant un « point de départ » uniforme de 90%, puis en améliorant et en ajustant ce taux petit à petit en fonction de leurs besoins.

Il est important de comprendre la relation entre le taux de service et le stock de sécurité. Le graphique 1 illustre cette relation. En divisant par 2 l' « écart à 100% », on multiplie par 2 le stock de sécurité. Par exemple, si on augmente le taux de service de 95% à 97,5%, on double le stock de sécurité nécessaire. Les taux de service approchant 100% deviennent rapidement extrêmement coûteux, et un taux de service de 100% est l’équivalent mathématique du « stock de sécurité infini ».

Graphique 1 : Relation entre le stock de sécurité et le taux de service

Graphique 1 : Relation entre le stock de sécurité et le taux de service

Choisir ses catégories

Dans notre expérience, il est largement suffisant de différencier entre 3 et 5 catégories de niveaux de service, couvrant le panel de produits allant des articles incontournables aux articles de priorité faible. A titre d'exemple, nous avons choisi ici un système à trois valeurs :

  • Élevée : 95%
  • Moyenne : 90%
  • Basse : 85%

Catégoriser les produits

Les classements de produits permettent d’affecter les produits de manière plus structurée et cohérente aux catégories précédemment définies. Les classements, souvent utilisés seuls ou de façon combinée, incluent le chiffre d’affaires, la rentabilité, le nombre de commandes et le coût de revient.

Exemple de classement de produits par chiffre d’affaires

  • Top 80% du chiffre d’affaires : Taux de service élevé
  • 15% suivants du chiffre d’affaires : Taux de service moyen
  • 5% restants du chiffre d’affaires : Taux de service bas

Exemple de classement de produits par contribution à la marge brute

  • Top 80% de la marge brute : Taux de service élevé
  • 15% suivants de la marge brute : Taux de service moyen
  • 5% restants de la marge brute : Taux de service bas

Une fois les catégories définies et les niveaux de service assignés, Lokad détermine le point de commande (incluant les niveaux de stock de sécurité) comme une fonction de ces valeurs. Nous constatons souvent qu'une grande partie du potentiel de réduction des stocks n'est pas seulement basé sur la précision de nos prévisions, mais aussi sur une méthode plus sophistiquée de définition du taux de service et sur des mises à jour plus fréquentes.

Ceux qui ne sentent pas sûrs d'eux pour paramétrer ces niveaux de service doivent se rappeler qu’il n’est pas important, voire même plutôt irréaliste, de fournir immédiatement à Lokad un taux de service parfaitement ajusté. Ce qui compte, c'est que l'attention portée à cette notion, combinée aux prévisions de Lokad et à l'analyse du point de commande, représenteront une nette amélioration par rapport au status quo.

En savoir plus