Réapprovisionnement du stock - Définition (logistique)

Définition du réapprovisionnement du stock


Accueil » Documentation » Ici
Par Joannès Vermorel, dernière version janvier 2012

Le réapprovisionnement (des stocks) est une opération consistant à reconstituer le stock afin d’éviter les ruptures de stock. Le réapprovisionnement est généralement initié par une commande en souffrance passée à un fournisseur ou fabricant, éventuellement envoyée via EDI.

Règles de réapprovisionnement

Afin d’augmenter la productivité, la plupart des ERP et des systèmes de gestion des stocks implémentent des règles de réapprovisionnement pour automatiser les opérations dans une certaine mesure. Le réapprovisionnement se fait généralement lorsque le niveau des stocks atteint le point de commande (également appelé niveau de déclenchement du réapprovisionnement), qui est un paramètre du système.

Lorsque le point de commande est atteint, une commande correspondant à la Quantité Economique de Commande (EOQ) est passée. Là encore, les ERP fournissent généralement une aide pour calculer l’EOQ.

Dans le modèle de stock Min-Max, la valeur Min représente le point de commande, tandis que la valeur Max représente la quantité ciblée. La quantité de commande est Max moins Min (c'est-à-dire la différence entre Min et Max).

La complexité des opérations de réapprovisionnement dépend beaucoup de la position de l’agent passant commande dans la chaîne logistique.

Pour les points de vente faisant partie d’un réseau de distribution reposant sur des entrepôts centralisés, les réapprovisionnements sont généralement nombreux, simples et largement automatisés. En effet, au niveau du point de vente – les points de vente alimentaires étant l'archétype ici – un grand nombre de petites commandes sont généralement passées chaque jour. Par conséquent, les gérants de points de vente ne peuvent pas se permettre d'avoir un système trop complexe ou trop demandeur en termes de main d'œuvre.

Pour les entrepôts, les réapprovisionnements auprès des fabricants sont généralement plus importants et ont un cycle de commande plus long (de l'ordre de la semaine plutôt que du jour). La commande en elle-même est donc généralement plus complexe, car le délai de réapprovisionnement peut varier considérablement (d'une livraison à J+1 pour les producteurs locaux, à plusieurs mois pour les fabricants outre-mer) et parce que d’autres facteurs tels que les réductions sur les gros volumes de commande ont un impact sur la Quantité Economique de Commande.

L'approche de Lokad

Nous rencontrons fréquemment des entreprises qui, en apparence, ne font aucune planification de la demande. Cependant, bien souvent, dans ces situations, les prévisions sont implicitement définies par le biais des règles de réapprovisionnement. En effet, la définition d’un point de commande équivaut, en gros, à la production d’une prévision de la demande : du point de vue du rapport, il est possible – dans une certaine mesure – de calculer la prévision de la demande implicite sous-jacente. Toutefois selon nous, il vaut mieux isoler explicitement, au sein des règles de réapprovisionnement, le point où les prévisions de la demande entrent en jeu.

Pour en savoir plus


Optimisez vos prévisions de ventes avec notre application de prévisions du stock. Lokad est spécialisé dans l’optimisation des stocks grâce à la prévision de la demande. Le réapprovisionnements optimisé – entre autres – est l'une des fonctions natives de notre moteur de prévisions.